La danse de la vie

C’est une cérémonie qui se sert de la force de l’intention, se basant essentiellement sur la sagesse chamanique des rêveurs de la tradition des danses de soleil amérindiennes associée au savoir alchimique européen.

Nous fêtons la vie.

Nous dansons pour tous les êtres de cette terre, pour l’évolution du collectif des humains et pour nous-mêmes sur notre chemin individuel de croissance. Des êtres humains dans toutes leurs beautés et leurs diversités se rassemblent dans un grand cercle. Chacun amène ses dons de médecine naturels et les porte sur son chemin du cœur vers l’arbre de vie.

L’arbre se dresse au centre.

Pendant les premiers quatre jours tout le monde construit le grand aire de danse ensemble. L’atmosphère est remplie de joie pendant le travail en commun, de nouvelles amitiés se forment, on retrouve des vieux amis. Certaines soirées sont vouées à des huttes de sudations.

Et alors ça commence.

Les gardien-ne-s allument le feu de l’enfant. Ils le nourriront pendant trois jours et quatre nuits. Avec leur cœur, leurs mains et leur présence ils sont au service de la danse et des personnes,  accomplissent les travaux qui incombent et font le gardiennage du lieu. Du lever du soleil jusqu’à tard dans la nuit, les chanteur-euse-s tissent un tapis musical avec le grand tambour sur cadre et les anciens chants traditionnels amérindiens et d’autres cultures. Les danseur-euse-s dansent leurs rêves, intentions, visions et leur guérison vers l’arbre et au retour vers leur place. Ils se recueillent régulièrement pour rêver en silence. Beaucoup de danseur-euse-s jeûnent pendant ces trois jours de la cérémonie. D’autres s’alimentent d’une manière ciblée avec aussi peu de nourriture que possible.

La danse gagne de la force.

Les cercles des danseur-euse-s, chanteur-euse-s et gardien-ne-s créent une matrice de rêves qui se densifie pour que surgissent des visions. Elles sont les souvenirs des futures expansions de notre vie. L’espoir et la joie nous accompagnent. L’inspiration de nouvelles possibilités s’ancre en nous. L’enthousiasme nourrit l’âme.

Un nouveau feu vital s’enflamme.

Ensemble, nous démontons le tout le dernier jour et nous quittons les lieux en beauté. Les semences des rêves germeront en catimini. De petits et grands changements prennent naissance dans le quotidien. Les expansions évoquées deviennent réalité.

Le rêve est la réalité.